Troubles anxieux : quand devriez-vous consulter ?

Appréhensions, angoisses ou encore manifestations physiques, et si vous souffriez d’anxiété ? Comme ils se manifestent par des symptômes divers et variés, les troubles anxieux ne sont pas toujours faciles à diagnostiquer par les spécialistes. Pourtant, il est primordial de les mettre en lumière car ils altèrent de manière significative la vie quotidienne. Focus sur ce mal-être croissant qui peut prendre bien des formes différentes.

Les troubles anxieux, un mal encore méconnu

Les troubles anxieux (anxiété grave, anxiété sévère) regroupent un ensemble de troubles provoqués par une anxiété excessive et devenant difficiles à gérer pour les personnes qui en sont atteintes. Ils affectent la santé mentale et doivent par conséquent faire l’objet d’une prise en charge médicale et psychologique adaptées. Qualifié de « peur sans objet » par les psychiatres, ce type de trouble peut prendre la forme de crises de panique aigües mais les symptômes restent très variables d’un patient à l’autre et peuvent évoluer dans le temps.

Les émotions anxieuses

Liées à une anxiété profonde, certaines émotions sont caractéristiques de ce type de trouble. Une peur intense et durable (phobie) ou encore une appréhension douloureuse d’un danger précis en sont les exemples les plus fréquents.

Évidemment, ces émotions sont cataloguées comme « pathologiques » et ne doivent pas être confondues avec des peurs et angoisses qui peuvent naturellement être ressenties face à une situation stressante.

Les pensées anxieuses

Certaines pensées anxieuses peuvent littéralement paralyser les personnes qui en souffrent. Elles peuvent prendre la forme d’inquiétude ou de doute. Elles peuvent concerner une situation présente, à venir et plus rarement passée.

Ces pensées sont considérées comme anormales dès lors qu’elles deviennent excessivement fréquentes, envahissantes et qu’elles perturbent le sujet jusqu’à lui faire imaginer un véritable drame qui n’en est pourtant pas un.

Les comportements anxieux

Les personnes souffrant d’angoisses mettent généralement en place des comportements visant à dominer leur anxiété. Elles peuvent chercher à tout simplement éviter les situations leur provoquant un stress important, répéter des gestes de manière « rituelle » afin de calmer leurs angoisses ou encore chercher des stratégies leur permettant de mieux affronter les situations anxiogènes ( se faire accompagner d’un proche, par exemple).

Anxiété : les signes qui doivent alerter

Les troubles anxieux peuvent se traduire par des symptômes extrêmement divers et diffèrent selon les patients. Toutefois, certains signes doivent alerter et pousser à consulter un professionnel de santé. L’anxiété sévère et chronique peut notamment provoquer :

  • des troubles d’ordre psychologique (impulsivité, irritabilité, troubles obsessionnels compulsifs, difficultés de concentration, peur irrationnelle, performances intellectuelles affectées, incapacité à se projeter dans l’avenir, manque d’intérêt et vision négative pour les choses du quotidien, dépendance affective…
  • des troubles physiques (troubles du sommeil, douleurs diverses, troubles digestifs, fatigue, troubles alimentaires, vertiges, maux de tête, nausées, bouffées de chaleur, accélération du rythme cardiaque, évanouissement, pression sanguine élevée, crise d’angoisse, frissons, éruptions cutanées…)

Lorsque les troubles deviennent invivables et commencent à altérer sensiblement la qualité de vie, il devient urgent de consulter un médecin. Des solutions existent pour apprendre à dompter ses troubles anxieux : thérapies, groupes de soutien, traitement médicamenteux, sophrologie, hypnose… à vous de trouver la solution qui vous convient le mieux. Le diagnostic peut être posé lorsque l’anxiété est excessive et perdure dans le temps (symptômes persistant plus de six mois).

À lire aussi : Les différences entre un psychologue et un psychiatre

Encore aujourd’hui, les troubles anxieux sont particulièrement difficiles à diagnostiquer. Pourtant, ils affecteraient une part de plus en plus importante de la population. En présence de symptômes évocateurs, il est conseillé de se rapprocher rapidement d’un professionnel de santé afin de se faire accompagner de la meilleure façon possible.