La puissance des huiles essentielles : l’aromathérapie et la psychologie

Depuis près de 6000 ans, les huiles essentielles sont utilisées à des fins thérapeutiques. Un certain nombre de civilisations anciennes, y compris les Chinois, les Indiens, les Égyptiens, les Grecs et les Romains, les utilisaient pour fabriquer des cosmétiques et des parfums.

Ces huiles étaient aussi omniprésentes dans certains nombres de rituels et pratiques spirituelles. Cette connaissance était transmise à l’oral pendant des siècles jusqu’ à ce qu’un certain Pedanius Dioscorides, médecin botaniste grec, mène un travail de documentation en recueillant ces huiles essentielles dans une encyclopédie en cinq volumes sur la phytothérapie plus connue sous le nom de De Materia Media, qui devient la première référence de pharmacologie.

Au début des années 1900, le chimiste français René-Maurice Gattefosse s’est brûlé les mains et les a traitées à l’huile de lavande. Il a ensuite commencé à analyser les propriétés chimiques des huiles essentielles et leur utilisation pour traiter diverses affections. Il est communément admis que Gattefosse a fondé la science de l’aromathérapie en 1928. Peu de temps après, massothérapeutes, esthéticiennes, infirmières, physiothérapeutes, médecins et autres professionnels de la santé ont commencé à utiliser l’aromathérapie.

L’aromathérapie utilise les huiles essentielles et autres composés aromatiques de plantes à des fins médicinales. Chaque huile essentielle contient des extraits concentrés provenant des racines, des feuilles ou des fleurs de plantes et possède donc son propre mélange de principes actifs, déterminant ses facultés et caractéristiques uniques.

Les huiles essentielles au service de la psychothérapie :

Le mécanisme d’action des huiles essentielles :

Les huiles essentielles peuvent pénétrer dans le corps humain par absorption de la peau et inhalation. L’inhalation est la méthode la plus rapide et la plus efficace pour utiliser les huiles essentielles dans le traitement de problèmes émotionnels. Les huiles essentielles contiennent de minuscules molécules qui se dispersent dans l’air et atteignent le nez lorsque nous les inspirons. Lorsqu’elles sont inhalées, les molécules odorantes atteignent l’épithélium olfactif, constitué de deux groupes d’environ 25 millions de cellules réceptrices situées au sommet des narines. Les odeurs sont ensuite converties en messages, qui sont transmis au cerveau pour traitement. L’inhalation fournit la voie la plus directe à ce dernier.

L’activité cérébrale a été observée et documentée par différentes techniques d’imagerie. L’odeur déclenche des réactions psychologiques et physiologiques dans le corps. Les cellules du récepteur olfactif transmettent des impulsions à la zone olfactive du cerveau dans le système limbique, qui est lié à la mémoire, aux émotions, aux hormones, à la sexualité et au rythme cardiaque. Ces impulsions déclenchent la sécrétion de neurotransmetteurs et des endorphines capables de stimuler, de calmer, de se détendre, de produire des sensations gratifiantes, de rétablir l’équilibre émotionnel ou de provoquer l’euphorie, entraînant ainsi un changement ou une réponse mentale et physique.

Quelles huiles essentielles devriez-vous essayer?

Huile de bergamote

La bergamote est une huile essentielle couramment utilisée pour son parfum agréable, mais elle ne se limite pas à un punch aromatique. La bergamote est idéale pour la dépression car c’est un parfum stimulant qui peut favoriser des sentiments de joie, d’énergie et de fraîcheur en améliorant la circulation sanguine. La bergamote peut être le parfum idéal pour un espace commun en y créant une sensation de confort et de bien-être.

Huile de lavande

L’huile de lavande est l’une des huiles essentielles les plus populaires. Elle est connue pour son parfum et capacités apaisantes, que ce soit par diffusion, vapeur ou même comme huile de massage. Une étude réalisée en 2013 a indiqué que la prise de 80 mg d’huile essentielle de lavande par jour comme supplément oral contribuait à atténuer l’anxiété et la dépression.

L’utilisation de l’huile de lavande comme traitement de ces maladies aurait les mêmes résultats que les médicaments anti-anxiété. Une étude a montré qu’après seulement quatre semaines d’aromathérapie à la lavande, les femmes présentaient une amélioration de la dépression et de l’anxiété post-partum.

Huile de camomille

La camomille est une autre huile couramment utilisée pour la détente et le sommeil. La camomille a été longtemps utilisée dans les thés dans le cadre de rituels avant le coucher, mais elle ne vous rend pas nécessairement somnolente. Elle facilite simplement le sommeil en réduisant le stress et en favorisant la relaxation. Elle est considérée comme une plante médicinale et, selon les recherches, est recommandée comme remède naturel contre l’anxiété et la dépression.

Huile essentielle d’Ylang Ylang

En plus des huiles énumérées précédemment, l’he ylang ylang est une autre essence prometteuse pour lutter contre la dépression et les pensées négatives. Un soupçon de cette huile est capable de combattre des sentiments tels que la colère (en abaissant votre tension artérielle), une faible confiance en soi et même la jalousie.

Huile de bois de rose

L’huile de bois de rose est connue pour ses effets sédatifs. Cette huile contient une faible concentration de molécules es molécules aux propriétés hypotensives, antalgiques, relaxantes et sédatives. Son parfum doux calme les nerfs et l’anxiété. Elle est souvent utilisée lors de la méditation.

Notons bien

Les huiles essentielles peuvent provoquer une réaction allergique lorsqu’elles sont utilisées par voie topique. Pour éviter cela, il est important de faire un patch-test sur une petite zone de la peau avant utilisation.

Placez quelques gouttes d’huile essentielle diluée sur votre poignet ou votre coude et couvrez la zone d’un pansement. Vérifiez la zone dans 24 heures. Si vous remarquez des rougeurs, des éruptions cutanées ou si vous ressentez des démangeaisons, l’huile n’est pas sans danger pour votre peau.

Les huiles essentielles ne sont pas sans danger pour tout le monde. Parlez à votre médecin avant d’utiliser des huiles essentielles si vous êtes enceinte, si vous allaitez ou si vous avez une condition particulière. Vous devriez également consulter votre médecin avant d’utiliser des huiles essentielles pour les enfants.

Pour conclure

Bien que des recherches aient montré que l’aromathérapie peut aider à soulager l’anxiété, le stress et d’autres problèmes psychologiques, elle ne peut se substituer à la consultation d’un médecin. Si vous avez une journée de travail stressante ou si vous êtes inquiet parce que vous avez un rendez-vous important, une séance d’aromathérapie ou deux pourraient être ce dont vous avez besoin.

Mais si vous éprouvez une anxiété chronique qui interfère avec les activités quotidiennes, appelez votre médecin ou un professionnel de la santé mentale. Ils peuvent travailler avec vous pour développer un plan de thérapie adapté à vos besoins.